Accueil > FSU 58 > Actions > APPEL A UNE SEMAINE D’ACTION POUR L’EDUCATION DANS LA (...)

FERC CGT- FSU - FO - UNSA Education

APPEL A UNE SEMAINE D’ACTION POUR L’EDUCATION DANS LA NIEVRE

du 2 au 9 mars 2006

paru le lundi 13 février 2006 , par Jimmy Derouault

L’EDUCATION POUR TOUS ! TOUS POUR L’EDUCATION !

Après les coupes intervenues depuis 3 ans, les mesures de carte scolaire pour la rentrée 2006, résultat du budget en régression, sont d’une extrême gravité : 223 postes d’enseignement dans le second degré sont supprimés dans l’académie de Dijon. Aucune création de poste dans le premier degré malgré une prévision de 226 élèves supplémentaires

C’est, une nouvelle fois, la Nièvre qui paie le prix fort !
- 12 postes retirés dans le premier degré amenant des fermetures de classes mais également des suppressions de postes d’enseignants spécialisés, surnuméraires ou itinérants, tous utiles à la réussite des élèves.
- 6 postes en collège pour une baisse de 37 élèves au total.
- Des formations professionnelles et technologiques entières démantelées. (Bac professionnel outilleur à Decize, 2 BEP tertiaires, 1 terminale STG à Clamecy)
- des filières entières post bac (BTS PMI/PME à Decize et Clamecy, BTS électronique au Lycée Jules Renard)
- un lycée professionnel et un collège condamnés à fermeture sous 2 ans : Varzy qui perd la classe de seconde BEP Technique Métaux Verre, de la de 4ème technologique, ainsi que la fin du CAP Serrurier Métallier, le BAC Professionnel Réalisation d’Ouvrages Chaudronnés pour la rentrée 2006 en suspens.
- Réduction drastique des DHG (Dotation Horaire Globale) : moins 120H à Clamecy, moins 88 h à Decize...

Ces mesures seront lourdes de conséquences pour la réussite des élèves, les conditions d’exercice du métier et la qualité du service public d’éducation :
- Regroupement de sections et de niveaux,
- augmentation des effectifs par classe,
- réduction de l’offre en options et spécialités,
- diminution de l’offre de scolarisation et de formation de proximité,
- aggravation des conditions de travail et de la précarité...
- risque de désertification des zones rurales.

Constater d’une année à l’autre les fermetures de classes, la réduction de l’offre de formation n’est pas suffisant. La fermeture de sections, leur regroupement sur quelques pôles urbains portent atteinte à un développement harmonieux du département et nuisent aux exigences de la qualité du service public d’éducation.

Ces annonces s’inscrivent résolument dans une logique de renoncement à toute ambition pour l’éducation (mesures sur l’apprentissage, les ZEP, baisse du nombre de postes proposés au concours).

Plusieurs écoles, collèges, lycées se sont déjà mobilisés.
Si la mobilisation locale est importante pour gagner, il faut agir ensemble dans le département.

Les fédérations nivernaises FERC CGT - FSU - FO - UNSA Education organisent une semaine d’action départementale du 2 au 9 mars.

Elles appellent les personnels d’éducation, en lien avec les sections départementales, à fédérer localement les défenseurs du service public d’éducation, à organiser la semaine d’action
départementale en envisageant, dans les écoles, collèges, lycées, manifestations et appel à la grève.

ENSEMBLE FAISONS CAMPAGNE POUR UNE VERITABLE POLITIQUE DE DEVELOPPEMENT DE L’EDUCATION DANS LA NIEVRE

titre documents joints