Accueil > Instances de concertation > CDEN > CDEN du 1er avril, décisions encore en attente.

Sous la pression des manifestants (élus, parents d’élèves, enseignants en grève...) venus d’une vingtaine de sites différents (voir la liste ci-dessous), Monsieur le Préfet a accepté de recevoir des délégations en ouverture du CDEN. Ainsi, les représentants des écoles ont pu exprimer leurs inquiétudes et exposer leur situation.

Les membres du CDEN (hors PEEP) sont aussi intervenus dès le début du CDEN (voir le texte).

Pour le premier degré, les représentants du personnel ont à nouveau défendu les situations évoquées lors du CTPD.(cf. Site du Snuipp-FSU58). Nous avons tenu à faire part en plus de la liste d’ouvertures possibles déjà existante de cas non prévus par l’administration : Marzy maternelle et Champlemy. Certains cas ont fait l’objet d’âpres discussions comme à Guérigny où Monsieur l’Inspecteur d’Académie, bien que disposant d’éléments nouveaux, refuse de signer « un chèque en blanc ». L’école publique devra accueillir de nouveaux élèves. Même sans ce nouvel apport, l’école a déjà des effectifs suffisants pour justifier une ouverture dès à présent. De plus, l’école privée de cette commune va fermer à la rentrée ce dont nous nous félicitons.
Les discussions ont ensuite porté sur les moyens en Réseau de Réussite Scolaire, notamment les effectifs et les postes surnuméraires. Une déclaration commune concernant l’impact de la taille des classes sur les résultats a montré que les classes avec de petits effectifs étaient des lieux de réussite surtout pour les élèves en difficulté.

En ce qui concerne les fermetures envisagées, les délégués ont apporté les informations actualisées d’après les nouveaux apports des collègues.

L’Adaptation et la Scolarisation des élèves Handicapés a fait l’objet d’une déclaration signée par l’ensemble des représentants du CDEN (hors PEEP).

Sur la discussion concernant la suppression du poste de Comex de Moulins-Engilbert, nous avons regretté l’absence de reconnaissance des personnels (suppression des indemnités ZEP pour les coordinateurs de RRS, limitation des frais de déplacements) qui participe de la démotivation.

Malgré de nouvelles explications, nous n’avons toujours pas compris la nécessité d’avoir un pôle d’école d’application fort à Guynemer et nous ne voyons pas pourquoi ce projet est lié à des évolutions de carrière personnelles. Au manque de concertation que nous dénonçons, la réponse nous informant d’une réunion le 11 avril avec les maîtres formateurs ne nous satisfait pas puisqu’elle aura lieu après les décisions de l’I.A.

Ce CDEN a été souvent l’occasion d’échanges sur l’offre d’école dans le secteur rural. Si certains tiennent à des services publics de proximité, d’autres privilégient l’efficacité des groupements scolaires. Temps de transport, résultats scolaires, échanges culturels, mutualisation, autant d’arguments qui font aller dans un sens ou l’autre.
Mais pour nous, l’essentiel est que les acteurs locaux puissent décider de leur avenir.

Monsieur l’Inspecteur d’Académie écrira aux maires concernés jeudi pour leur transmettre ses décisions.

Collèges : la situation des postes en collège a été vue très rapidement ; là aussi, les délégués du personnel sont largement intervenus en CTPD. La représentante du SNES-FSU a tenu à rappeler les conséquences sur le terrain des mesures prises.

Lycées : une déclaration unitaire a été lue.

P.-S.

Les sites présents devant la préfecture :
- RP Crux la Ville, la Colancelle, Bazolles
- Nevers J.Ferry
- Nevers C. Tillier
- La Machine
- RP Challuy, Sermoise
- Nevers Rotonde
- Garchizy
- Decize Saint Just
- Imphy A. Dubois
- Prèmery
- Corbigny
- Moulins Engilbert
- Marzy
- RP Planchez, Corancy
- Champlemy
- Chevenon
- RP Corancy, Pouseaux

Répondre à cet article