Accueil > Instances de concertation > CHSCT > CHS-CT du 30 mars 2017

CHS-CT du 30 mars 2017

Les RPS en question

paru le mardi 4 avril 2017 , par Webmestre FSU58

La direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance, dépendante du ministère de l’Éducation Nationale a publié en décembre une étude intitulée « Les enseignants face aux risques psychosociaux »*. Celle-ci démontrait que « les enseignants étaient plus exposés aux facteurs de RPS que les cadres, avec une forte intensité de leur métier, des exigences émotionnelles plus importantes et un manque de soutien hiérarchique et entre collègues ».

Il était normal alors que la réunion du CHS-CT de la Nièvre débatte presque exclusivement de ce fléau.

D’abord au travers des fiches des registres santé et sécurité (premier degré et établissements du second degré). Celles-ci font part de tensions (voire plus) avec des élèves (qualifiés de perturbateurs), avec des parents. Mais aussi entre collègue et hiérarchie. Sur ce dernier cas, une chose inédite est arrivée puisque pour la première fois dans notre département une enquête va être menée. Au vu des événements ayant eu lieu dans cet établissement, les délégués de la FSU 58 ont en effet rappelé qu’en cas d’accident de service (et un arrêt de travail suite à une agression d’élèves doit être considéré comme cela), une enquête du CHS-CT doit être diligentée. Un groupe de travail se réunira prochainement pour l’organiser.

Les RPS, il en a été aussi question suite à la visite du CHS-CT au lycée Raoul Follereau. Si les délégués FSU ont déploré le fait qu’encore une fois, rien n’était fait pour permettre à ceux-ci de rencontrer les personnels, ils se sont joints aux compliments envoyés à l’équipe de direction actuelle qui a comme souci la réduction de l’exposition aux risques RPS. Reste maintenant à formaliser un peu plus les choses, pour permettre d’être plus efficace, pour transposer les dispositifs qui fonctionnent dans d’autres établissements. Les délégués de la FSU 58 sont prêts à y participer.

Ce CHS-CT a été aussi l’occasion de réécrire notre plan départemental de prévention des risques qui logiquement aura pour axe principal la prévention des Risques psychosociaux. Prévention des conflits, « gestion des élèves perturbateurs, accompagnement des stagiaires sont autant de sujets qui vont nous intéresser pour permettre à chacun d’exercer son métier sereinement.