Accueil > FSU 58 > Vie de la section > Congrès > Carnet de voyage de Marseille

Carnet de voyage de Marseille

Des horizons différents pour une seule et même conclusion

paru le mercredi 21 mars 2007

Le congrès de la FSU fut un moment riche en échange à la suite des débats des congrès départementaux.
Faire le point sur la situation des professions que regroupent les différents syndicats de la FSU s’est avéré très fructueux.
Outre les textes préparatoires,la prise en compte des arguments déclinés à partir des 4 thèmes donnera lieu à l’élaboration d’un texte sur les actions à venir.
Education-Formation-Recherche : enjeux d’avenir
La démocratisation de la réussite scolaire est en panne alors que les besoins de la société des jeunes sont là : besoins culturels et sociaux des familles, élévation des qualifications, moyens alloués à la recherche.
Les services publics et leurs agents
Les services publics jouent un rôle majeur de cohésion sociale, d’égalité entre les citoyens en mettant à la disposition de tous des biens essentiels qui ne doivent pas être pris en charge par les intérêts privés. Ils doivent être développés et accessibles par tous, sur tout le territoire. La mise en oeuvre concrète des valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité constitue l’objectif permanent de toute organisation sociale visant à l’émancipation des travailleurs et à l’épanouissement de tous les êtres humains.
Pour des alternatives économiques et sociales
La FSU a développé une démarche cherchant à contribuer à une alternative économique et sociale. Elle inscrit son projet syndical revendicatif dans la perspective de transformation de la société fondée sur le refus des discriminations et l’émancipation de toute forme d’exploitation, de domination, pour un monde de paix. Cette démarche s’inscrit donc dans la rupture avec les logiques capitalistes et libérales à l’œuvre qui mettent en concurrence les salariéEs, les peuples, accroissent les inégalités et la précarité, remettent en cause les droits fondamentaux.
Quel syndicalisme et quelle FSU pour demain ?
La FSU s’opposera en recherchant l’unité la plus grande à la répression de l’action syndicale et à toute remise à cause du droit de grève. L’égalité homme-femme est toujours en chantier et la FSU s’engage à faciliter l’investissement militant des syndiquées. La FSU a acté lors de ce congrès la création d’une section fédérale des retraités à tous les niveaux (départementaux, régionaux et national) et le renforcement du niveau régional par la naissance des comités fédéraux régionaux.
Pour finir les congressistes sont repartis confiants et déterminés à mener l’action avec les valeurs qui sont celles de la FSU.
Voir le dossier du site FSU