Accueil > FSU 58 > Syndicats > Décentralisation, une nouvelle étape

Décentralisation, une nouvelle étape

paru le mercredi 30 août 2006 , par Sylvie Debord

Nous voilà rentrés dans nos collèges, dans nos lycées ; nous avons retrouvé nos collègues, ouvriers, enseignants, agents de service, surveillants,.......
comme d’habitude..... Eh bien non pas comme d’habitude, nous n’avons plus la même tutelle, Education Nationale ou Ministère de l’Agriculture. Les TOS sont sous celle du Conseil Général pour ceux d’entre eux qui exercent en collège, et sous celle du Conseil Régional pour ceux qui oeuvrent en lycée.
Nous répétons encore une fois notre opposition à cette opération qui n’a aucun intérêt pour le service des élèves, et dont on ne voit pas ce qu’elle va concrètement apporter aux TOS.

Dans les collèges

Dans notre département, le nombre d’agents transférés n’est pas suffisant pour obliger le conseil général à organiser des élections du personnel afin de permettre que tous soient démocratiquement représentés dans les Conseils Techniques
Paritaires. Pour les agents des collèges, si c’est pour l’instant pas de changement dans les missions, c’est par contre la perte de leur représentation puisque notre fédération n’est pas présente pour l’instant au Conseil Général de la Nièvre.
Et quelles perspectives en termes de traitement mensuel, d’indemnitaire ? C’est à ces questions que le bureau départemental de la FSU entend bien que nos élus répondent...

Dans les lycées

Dans la région, il en va différemment puisque les élections auront lieu en octobre. En ce qui concerne les salaires, les TOS issus du Ministère de l’Education Nationale verront leurs primes augmenter afin d’atteindre le niveau de celles
des TOS issus du Ministère de l’Agriculture. Est-ce à dire que rien ne bougera pour ces derniers durant les trois années à venir ? Non ! Le SNETAPFSU se bat depuis des mois pour que l’ensemble de la rémunération de tous soit améliorée : pour
nous, il n’y a pas contradiction entre le rattrapage des primes des uns au niveau de celles des autres et une augmentation pour tous. Sinon cela équivaudrait à dire que les TOS de l’Agriculture auraient été grassement payés durant toutes ces années..............nous n’avons rien vu de tel... Le
principe est acquis et nous comptons bien le faire acter le plus rapidement possible.

Cette situation montre qu’un meilleur rapport de forces était établi au Ministère de l’Agriculture qu’à celui de l’Education Nationale par les syndicats représentants du personnel, et en
premier lieu par notre fédération, la FSU, qui est la 1ère au sein de ce ministère depuis de nombreuses années.
C’est pourquoi nous comptons sur les voix de tous les TOS transférés pour la liste de la FSU aux élections qui auront lieu cet automne dans les lycées.