Accueil > En bref > En finir avec les idées fausses ... exemple 1

MENSONGE EN BOUCLE

"On devrait réserver la RSA aux seuls Français car il est financé par leurs impôts"

Explicitation :

Plusieurs restrictions particulières encadrent l’accès au RSA. Le citoyens de l’Espace Economique Européen doivent remplir les conditions qui permettent de bénéficier d’un droit au séjour et résider en France depuis au moins trois mois au moment de leur demande.

Les autres n’y ont droit qu’à LA CONDITION D’ÊTRE EN POSSESSION D’UN TITRE DE SÉJOUR les autorisant à travailler depuis au moins ( ans ou d’avoir obtenu le statut de réfugié après une demande d’asile : cela représente 10 000 personnes par an.

Le RSA est financé par une taxe perçue sur les revenus financiers. Le montant s’élevait à 524,68€ pour une personne seule en 2016, de laquelle est déduite qui a été perçu comme pension alimentaire, forfait logement ou allocation familiale.

Vue la complexité des démarches :
35% des bénéficiaires potentiels du "RSA socle" ne le demandent pas.
68% ne demande pas le "RSA activité" (cumul de l’allocation d’insertion et d’un revenu du travail)