Accueil > FSU 58 > Actions > Le 22 mai, mobilisation pour les retraites !

POUR LA DEFENSE DE LA RETRAITE SOLIDAIRE

Le 22 mai, mobilisation pour les retraites !

paru le jeudi 15 mai 2008

Le 22 mai, la FSU 58 appelle les personnels à se mobiliser massivement pour la sauvegarde des retraites solidaires et contre l’allongement de la durée de cotisations, avec l’ensemble des salariés. Elle se félicite de l’appel unitaire pour ce jour là et entend y prendre toute sa place sur la base de ses revendications.

Dans la Nièvre l’unité s’est fait sur l’organisation d’une manifestation réunissant tous les salariés, les retraités, les jeunes, les privés d’emploi.

Texte commun :

Les organisations syndicales affirment que les « consultations 2008 » doivent être l’occasion de consolider le système par répartition. Il est en effet le seul à même d’assurer la solidarité indispensable entre générations et de répondre aux exigences de justice sociale.

DES DÉSACCORDS MAJEURS AVEC LE GOUVERNEMENT ET LE PATRONAT
le gouvernement confirme le passage à 41 annuités au 1/01/2012
le gouvernement ne propose rien de significatif pour revaloriser les retraites
le droit à la retraite à 60 ans est menacé
la reconnaissance de la pénibilité n’a pas abouti
les inégalités entre les hommes et les femmes perdurent
le financement du fonds de réserve des retraites n’est pas assuré
la situation des poly-pensionnés n’est pas améliorée
le sort des salariés aux carrières accidentées n’est pas pris en compte
le régime additionnel de la Fonction Publique n’est pas amélioré

Fondamentalement, l’avenir des retraites est lié à la situation de l’emploi en général et des politiques économiques. Le MEDEF et le patronat sont aussi responsables de ces situations difficiles.

Les mesures dévoilées le 28 avril ne sont pas à la hauteur des enjeux liés à la pérennité des régimes de retraite, à la réduction des inégalités et à la dégradation des taux des pensions.

Les organisations syndicales CGT-CFDT-CGC-FO-CFTC-UNSA-FSU-SOLIDAIRES refusent un nouvel allongement tel que voudraient l’imposer le MEDEF et le gouvernement, exigent la garantie d’un bon niveau de retraites pour tous, la revalorisation des basses pensions et la prise en compte de la pénibilité.
Pour cela, il faut gagner des financements supplémentaires et notamment en prélevant sur les énormes profits financiers et stocks options dans le cadre d’une meilleure répartition des richesses.

Elles appellent les jeunes, les retraités, les salariés du privé comme du public à participer, y compris par des débrayages

à une grande manifestation

JEUDI 22 MAI à NEVERS
17h00 PLACE CARNOT

titre documents joints