Accueil > FSU 58 > Actions > Avant le 6 février : diverses manières de résister à la réforme des (...)

Voici les actions à venir où chacun.e peut apporter sa pierre

Après la soirée du type "nuit des écoles" au collège des Loges le mardi 27 ...

Tout d’abord, le mercredi 29 janvier à 14h30, place Carnot (voir prise de parole chantée)

Suite des actions

vendredi 31 janvier 17h30  : retraite aux flambeaux départ Place Carnot
arrivée Résistance pour tracter auprès de la population

Ajout : rassemblement contre la réforme des retraites le lundi 3 février 2020 à partir de 10h30 devant les locaux de la Communauté d’agglomération de Nevers, 124 rue de Marzy 58000 Nevers.

mercredi 5 février : journée interpro avec organisation de distributions de tracts

Saint-Eloi ZI des Taupières : 7h00
Armatis : 8h30
Imphy : 12h00 (près de la passerelle) CGT prévoit un barbecue
CHAN : 13h00
Carrefour : 15h30 en attente d’autorisation

Chacun.e pourra s’inscrire sur une liste pour savoir qui va où (je résumerai dans un framadate pour les personnes qui ne pourraient être là ; écrire à fsu 58@fsu.fr

Avenir de l’hébergement des syndicats : suite à l’annonce par la presse de la vente de la Bourse du Travail, un courrier LR/AR a été envoyé au maire de Nevers pour demande d’audience

JEUDI 6 FÉVRIER : NOUVEAU POINT FORT, journée de grève et de manifestation : départ à 10h de la préf’

+ rassemblement à 13h30 devant la DSDEN RELATIF AUX DHG avant l’instance qui commence à 14h00

Communiqué : Nos organisations syndicales se félicitent de l’importance des mobilisations pour le retrait du projet de réforme des retraites du gouvernement. Le soutien de la population au mouvement social s’amplifie.
Les temps forts qu’ont été journées de grève et de manifestations des 24 et 29 janvier ont rassemblé plusieurs milliers de Nivernais, c’est la preuve d’un rejet massif et profond des propositions portées par le gouvernement.

L’avis du Conseil d’Etat est un désaveu cinglant à la stratégie gouvernementale. Il confirme nos analyses d’une réforme injuste et dangereuse qui méprise les formes réglementaires et législatives, et, sur le fond, il fait ressortir le flou du projet. Il pointe les biais de l’étude d’impact et des 29 ordonnances à venir auxquelles le texte du projet de loi renvoie comme autant d’éléments qui masquent la réalité de la réforme. Il contredit les engagements de compensation aux dégâts dus à la réforme que le gouvernement avait fait miroiter à certaines catégories.

En cette période d’ouverture de la « conférence des financeurs », nos organisations syndicales réaffirment leurs propositions d’augmentation des recettes des régimes de retraites, qui passent par une meilleure répartition des richesses crées par le travail de salarié-es.
Une mobilisation historique par sa force et sa durée, le soutien sans faille de l’opinion publique, l’avis du Conseil d’Etat : ce projet de réforme des retraites n’a jamais été aussi fragile.

Nos organisations CGT, FO, FSU et SOLIDAIRES appellent l’ensemble des travailleurs, des privés d’emploi, la jeunesse et les retraités à poursuivre et amplifier, dans tous les secteurs, la mobilisation dès maintenant et tout au long du débat parlementaire qui s’ouvre la semaine prochaine jusqu’au retrait du projet.

Il n’y aura pas de trêve. Des actions sont déjà prévues la semaine prochaine : le lundi 3 février à 10h30 devant l’agglo à Nevers (124 rue de Marzy), le mercredi 5 février plusieurs distributions de tracts sont organisées dès 7 h du matin à ST ELOI pour se terminer à 17H à CARREFOUR MARZY et le jeudi 6 février pour une nouvelle journée d’action interprofessionnelle de grève et de manifestation à l’occasion du début des travaux de la commission spéciale de l’Assemblée Nationale.

On ne lâchera rien !!!!

titre documents joints