Accueil > Instances de concertation > CTSD > Les nouvelles modalités d’affectation des enseignant.es : la gestion (...)

Mutations 1er et 2nd degrés. Pour les opérations de mouvement, tous les personnels reçoivent une note de service qui détaille les nouvelles modalités du mouvement : celui-ci interviendra après les élections puisqu’il serait risqué pour le gouvernement de supprimer des postes avant !

Nous avons été destinataires d’une liste des postes spécifiques et liste des postes ULIS profilés ouverts à tous les enseignant.es. Dans le cadre du mouvement 1er degré, la réglementation a supprimé les groupes de travail qui permettaient de corriger des erreurs. C’était aussi l’occasion de trouver des solutions à des situations personnelles difficiles en toute transparence.

La FSU a demandé à connaître les barres de points du dernier nommé selon les zones géographiques. La DASEN s’est uniquement engagée à communiquer les informations dès lors qu’elles respectent la protection des données et que le rectorat l’y autorise.

La FSU a fustigé la dissonance entre les discours des ministres et la réalité des décrets d’application. Cette duplicité et ce manque de transparence alimentent la défiance des personnels à l’égard de leur administration.

En cas d’insatisfaction, les seuls recours seront pour le cas d’ un.e collègue qui n’aurait obtenu aucun de ses vœux (s’il obtient un poste d’un périmètre demandé, son recours sera également refusé). Dans les rares cas où un recours serait possible, le/la collègue pourra être accompagné.e par un.e représentant.e habilité.e d’une organisation syndicale.

Comme nous avait dit Perrine Goulet lors d’une audience "vous auriez dû venir me voir, je n’aurais pas voté cela " .. Il s’agissait de la loi de Transformation de l’Action Publique du 6 août 2019."