Accueil > FSU 58 > Actions > Communiqués > Les prudhommes et l’Education Nationale ne font pas bon (...)

Les 5 (ex) Emplois de Vie Scolaire nivernais qui ont attaqué
aux prudhommes leur employeur pour défaut de
formation attendent toujours le résultat de la procédure.

Les juges prudhommaux veulent en effet en savoir
plus sur la formation délivrée (ou non) par l’Education
Nationale et notamment par les tuteurs désignés
pour cela. Ceux-ci ont donc été convoqués par le tribunal
des prudhommes de Nevers pour être entendus à ce
sujet. Et pour ajouter à leur stress dû à cette situation,
Mme la proviseure du lycée J. Rostand (gestionnaire
des EVS) les a invités le matin de la réunion au tribunal
à une rencontre ayant pour objet « information sur
l’instance prud’homale ».
Comme attendu les 3 directeurs d’école présents ont
reçu la bonne parole à délivrer l’après-midi même.
C’est-à-dire tout ce que l’Education Nationale aurait
dû faire pour les EVS mais qu’elle a négligé du fait du
manque de moyens, du manque de volonté.
A la demande d’une directrice concernée, un représentant
du personnel (SNUipp) l’a accompagnée. Il a ainsi
pu le rappeler et engager un débat sur le droit de réserve
des fonctionnaires que les représentants de l’administration
voulaient imposer sans apporter de références
juridiques.

Répondre à cet article