Accueil > En bref > Retour sur la rencontre avec Mme l’IA-DASEN

L’IA-DASEN a voulu faire la connaissance des représentants des personnels avant le CDEN qui se déroulera le 23/11/2017. La réunion devait durer 15 minutes et aurait tout juste servi à lister les sujets... Les délégués du personnel de la FSU ont exposé ce qui leur tient à coeur pour les collègues du département et la vision de l’Ecole qui est la leur.…pendant 50 minutes !

Voici pêle-mêle les points abordés et les réponses sont institutionnelles, bien sûr.

Accompagnement des élèves handicapés  : Pénurie actuelle et à venir du fait notamment de la suppression des contrats aidés mais pas seulement.
Réponse : Nous notons une volonté de ne pas en rester au statu quo avec une petite centaine d’élèves non accompagnés et Madame la Directrice Académique indique faire une démarche au niveau du rectorat pour y remédier. Mr Gien indique que moins de 100 élèves sont concernés … ce qui, somme toute, est ÉNORME !!!

Nous présentons la problématique des nombreux collègues en souffrance car  » captifs de la Nièvre »
Réponse : L’IA-DASEN se dit coincée entre l’empathie vis à vis des situations personnelles des collègues et la nécessité de voir un maître par classe à la rentrée.
C’est pourquoi nous évoquons une solution trouvée dans un département voisin (89) où l’attribution d’un plus grand nombre de supports de stagiaires a permis de fluidifier les départs.

Nous mettons en garde du risque qui consiste à voir, de guerre lasse, des collègues démissionner.

Enseignants référents : nous informons de la lettre à la rectrice des 4 sections de SNUipp-FSU des 4 départements bourguignons portant sur l’IMP, dossier que le SNUipp-FSU porte depuis l’an passé.
Réponse : L’IA-DASEN indique que seuls 1200€ seraient attribués et réglés en décembre.

CP à 12/PMQC : Le SNUipp-FSu rappelle l’apport précieux que constitue le dispositif PMQC (ou dit maître +) et qui fait consensus partout où il est implanté.
Réponse : Bien que promettant d’y être attentive, l’IA-DASEN indique que « s’il y a le feu dans une école, elle supprimera un PMQC ».

Instances :
Nous demandons un Comité Technique Spécial Départemental de rentrée avant le CDEN de manière à pouvoir évoquer des sujets techniques qui ne concernent pas forcément l’ensemble des membres du CDEN.
Réponse : d’accord
Comité d’Hygiène , de Sécurité et des Conditions de Travail : la FSU demande que l’IA-DASEN « s’intéresse » au CHSCT, c’est à dire, le préside. Ceci n’est pas une critique envers la secrétaire générale mais montrerait que la DASEN prenne en compte la santé des personnels …
Réponse : Elle n’exclut pas de passer mais laisse « pour « le moment » le sujet à mme Astier qui maîtrise .

SECOND DEGRÉ

Olivier Crouzet indique l’ augmentation du nombre de TZR déjà employés sur des remplacements pourtant prévus (congé de maternité etc) ; on est déjà en négatif dans certaines matières (maths, anglais, français) . La situation va vite devenir dramatique au moment des maladies hivernales. A noter qu’il n’y a pas, dans notre département, de vivier d’étudiants auxquels faire appel. Le SNES-FSU déplore le manque d’attractivité de la profession.
Réponse : c’est vrai

Dispositif « devoirs faits «  et sa déclinaison particulière quand les élèves utilisent les transports scolaires. On note peu d’appétence des parents qui viennent chercher les enfants plus tôt au lieu de les laisser aux « devoirs faits « ; Réponse : l’IA-DASEN demandera aux chefs d’établissement de faire le point.

Préoccupation commune au SNUipp-FSU et au SNES-FSU : le maintien des services publics en milieu rural  : nous rappelons l’impact des réseaux des écoles et des collèges ruraux et la forte corrélation dans la capacité de repeuplement d’un secteur.
Réponse : Pas de menace sur les collèges à court terme ; les écoles ne vivront que s’il y a des élèves. Il faut optimiser les choses.

Conclusion : la FSU note tous les points qu’il va falloir travailler collectivement avec les collègues pour maintenir le service public d’éducation afin d’éviter les déserts scolaires... d’autant que la Nièvre perd 348 élèves dans le premier degré. Qui a promis de supprimer 120 000 fonctionnaires ?