Accueil > FSU 58 > Actions > Rien n’est encore réglé

Rien n’est encore réglé

paru le jeudi 5 avril 2007 , par Jimmy Derouault

L’école Blaise Pascal (Nevers) a débuté le mouvement avec une distribution de tract aux conducteurs passant devant l’école, dès 8h le 5 avril, jour que l’intersyndicale (FSU, UNSA éducation, SGEN-CFDT, CGT Educ’action et SNLC-FO) avait choisi pour rappeler que la carte scolaire n’était pas finie et qu’il fallait continuer à se mobiliser.
D’autres initiatives ont eu lieu à Tamnay en Bazois où là c’est une école que l’on veut fermer mettant en péril un regroupement pédagogique intercommunal.

Dans les collèges de Cercy la Tour et de Varennes-Vauzelles (celui de La Charité sur Loire sera dans l’action demain 6 avril). Les 26 postes à rendre dans les collèges nivernais ne passent pas. Les enseignants, les parents, les élus ne veulent pas de classe en moins, de profs en moins ou devant travailler dans de moins bonnes conditions.

Dans les lycées c’est le décret sur les obligations de service qui ne passe pas et le Lycée de Decize a annoncé aujourd’hui le boycott du bac blanc. Dans les lycées encore ce sont les projets de fusion à vision purement économique et budgétaire qui ont fait se réunir les collègues des lycées Raoul Follereau et Jules Renard de Nevers. Réunion qui a découlé sur un appel à la grève pour mercredi 11 avril.

Au lycée professionnel de Varzy, le désengagement de l’état (par recteur interposé) au détriment de la région n’est pas apprécié.

On le voit depuis septembre et la première journée d’action sur le budget de l’Education Nationale, le ministre et le gouvernement ont tout faux en matière de carte scolaire. Elle est à revoir dans la Nièvre (comme partout en France). Aujourd’hui les organisations syndicales nivernaises ont fédéré quelques actions locales pour démontrer que les moyens nécessaires au bon fonctionnement de l’école et à la réussite des élèves ne doivent pas être enlevés mais au contraire maintenu et améliorer.

La FSU continuera de soutenir les citoyens en lutte pour l’avenir du service public d’éducation. Nous soutenons les initiatives prévues prochainement par la FCPE, par l’association des maires de la Nièvre comme nous avons soutenu celles des élus locaux ces dernières semaines.