Accueil > Actualité Nationale > Traité de constitution européenne > Tribune libre à Guy PIN, pacifiste,membre du Mouvement de la (...)

Non à une Europe en étroite coopération avec l’OTAN

Oui à une Europe de coexistence pacifique

En tant que pacifiste et militant du Mouvement de la Paix,je me dois d’intervenir dans le débat concernant le projet de constitution européenne qui nous est proposé,d’autant plus que mon engagement pour la paix ,le désarmement et la mise en oeuvre de la culture de paix dans toute sa richesse avec le soutien de l’ONU et de l’UNESCO,montre combien il est nécessaire de poser les réels problèmes.
Plusieurs observations s’imposent sur ce texte,et notamment l’article 1-41 du chapître 2 ainsi que l’article 3 -309.En effet ces articles se recoupent :
L’article 309 détaille les missions de l’Union,par exemple : missions humanitaires,missions pour le maintien de la paix ,ce que l’on peut approuver,mais l’Union s’offre la possibilité d’utiliser des forces de combat pour la gestion des crises ,donc une possibilité d’intervenir en dehors des frontières de l’Union,c’est à dire projection de forces dans les pays tiers,y compris lors de guerres civiles ,en appuyant l’une ou l’ autre force belligérante en dirigeant militairement l’évolution de conflit sous le prétexte de lutter contre le terrorisme. En effet les limites de telles missions militaires extraterritoriales à l’Union Européenne restent totalement indéfinies.

D’autre part dans l’alinéa 3 de l’article 1-41 que lit-on ? :"Les Etats membres s’engagent à améliorer progressivement leurs capacités militaires....!". Cela ne revient il pas à dire :hausse des budgets militaires dans tous les états européens,allant jusqu’à "l’Européanisation de l’arme nucléaire ?

On ne peut accepter une "dissuasion nucléaire européenne" qu’elle qu’en soit la forme ;elle introduit une situation dangereuse sur le plan de la prolifération nucléaire. Seules la France et la Grande Bretagne sont des états nucléaires reconnus dans le Traité de Non Prolifération(TNP).Tout accès à l’arme nucléaire même sous forme de concertation politique à d’autres états de l’Union serait une violation absolue du TNP.

Aujourd’hui n’est il pas urgent d’aborder une réflexion sur la nécessité politique de la relance diplomatique du désarmement nucléaire mondial,ce qui permettrait à l’Europe de prendre une place originale dans le monde ?.

Quant aux alinéas 2 et 7 de l’article 1-41 "mettant en oeuvre une coopération plus étroite en matière de défense mutuelle,les états membres participants travailleront en étroite coopération avec l’OTAN" , c’est donc reconnaître l’OTAN comme fondement de la défense collective. Si des pays européens pensent encore possible d’affirmer une identité européenne au sein de l’OTAN,donc avec deux piliers ,américain et européen,relève de l’illusion. Le cadre de l’OTAN conduit de fait les européens soit à s’aligner sur les positions américaines, soit éventuellement à les contester,ce qui est plus rare.

Aujourd’hui on nous demande de nous prononcer par référendum sur un contenu peu explicite. N’est il pas plus urgent d’en débattre avec les citoyens .?

En tant que pacifiste,il me semble indispensable de construire une Europe de paix ce qui implique :

de s’opposer à la nucléarisation militaire de l’Europe.

de donner plus de moyens à l’ONU,à l’OSCE pour une politique de prévention civile des conflits,la promotion des droits humains et de la justice.

de renforcer un partenariat mondial avec l’ONU ,permettant la diminution des dépenses militaires,une sécurité crédible,le dépassement de l’obstacle OTAN et la préparation des conditions de son abrogation.

Donc nous devons choisir entre deux alternatives :

Soit construire une Europe puissante classique(on n’ évitera pas l’opposition avec l’OTAN,on va vers le maintien des clivages et divisions en Europe ,pour un résultat qui n’apportera pas plus de sécurité et de paix que ce soit en Europe comme dans le Monde.)

Soit faire preuve d’audace pour imaginer une Europe , puissance positive au service du droit international et du multilatéralisme, partenaire privilégié des Nations Unis,marquant ainsi de son empreinte les relations internationales.

Le contenu de cette constitution européenne qui nous est proposée ne représente en rien un pas en avant en faveur de l’évolution des relations et des coopérations pacifiques,notions qui demeurent mon combat en tant que pacifiste.

**** En 2004 : 975 milliards de dollars dont 470 aux Etats-Unis ont été dépensés pour préparer des guerres. Une réduction de 20% des dépenses militaires mondiales suffirait à assurer à chacun sur la terre ses droits fondamentaux à l’alimentation,à la santé, au logement, à l’éducation.