Accueil > FSU 58 > Actions > Communiqués > pour les retraites, pas de promesses, des engagements

Pour les 2000 manifestants de Nevers du 22 mai 2008, il est clair que les propositions du gouvernement ne sont pas acceptables.

Rien n’est de nature à améliorer la situation des caisses de retraites des retraités actuels et futurs.
Rien de précis ! Que des promesses !
Quand il est question de minimum de pension, aucun montant n’est fixé.
Quand il est question de retraites des femmes, il faut attendre.
Quand le gouvernement reconnaît l’échec du dispositif des secondes carrières pour les fonctionnaires, il ne fait aucune nouvelle proposition.
Idem pour les jeunes pour lesquels rien n’est fait pour compenser des entrées plus tardives dans l’emploi.
Le gouvernement persiste à vouloir allonger la durée de cotisation à 41 annuités, tout en prétendant maintenir la solidarité entre générations et redonnner confiance dans le système !
Pour la FSU bien au contraire, le projet du gouvernement est inacceptable et conduira à la baisse des pensions, il est de nature à fragiliser le régime par répartition et est donc bien profondément inégalitaire.
La situation appelle des réponses comme celle de ce 22 mai. Mais nous devrons continuer d’agir de manière forte et unitaire pour empêcher ce mauvais coup. Pour démontrer que d’autres solutions sont possibles ; par une mobilisation interprofessionnelles et une campagne d’information auxquelles la FSU 58 est prête.